Weiterempfehlen

Bookmark and Share


An analysis of extremely high 19th century winter neonatal mortality in a local context of northeastern Italy

Une analyse des niveaux extrêmement élevés de mortalité néonatale hivernale au 19e siècle dans une région du Nord-Est de l’Italie
[Zeitschriftenartikel]

Dalla-Zuanna, Gianpiero; Rosina, Alessandro

Zitationshinweis

Bitte beziehen Sie sich beim Zitieren dieses Dokumentes immer auf folgenden Persistent Identifier (PID):http://nbn-resolving.de/urn:nbn:de:0168-ssoar-233561

Weitere Angaben:
Abstract Beginning in the mid-seventeenth century, infant mortality in Veneto (a region in northeastern Italy) began to increase, starting at 250‰ and rising to 350‰ by the mid-nineteenth century—one of the highest levels ever recorded in modern Europe. This dramatic change - in a period of worsening economic conditions - was due to variations in winter neonatal mortality, which was 3–4 times higher in Veneto than in other areas with similar winter temperatures (such as England). We combine micro-data on neonatal mortality with daily data on temperatures for a specific context during the period of 1816–1868 characterized by very high neonatal mortality. We find that the risk of death was particularly intense during the first week of life and strongly correlated with external minimum temperature. Through a comparison of these results with other findings in the literature, we suggest that the increase in winter neonatal mortality in Veneto could have principally been caused by the deteriorating physical condition of mothers, lessening the 'quality' of infants who consequently were quite susceptible to cold temperatures.

À partir du milieu du 17e siècle, la mortalité infantile à Veneto (région au Nord-Est de l'Italie) a augmenté, passant de 250‰ à 350‰ au milieu du 19e siècle, l'un des niveaux les plus élevés jamais enregistrés dans l'Europe moderne. Cette évolution dramatique – dans une période de dégradation du contexte économique – était dûe aux fluctuations de la mortalité néonatale pendant l'hiver, mortalité qui était à Veneto 3 à 4 fois supérieure à celle d'autres régions ayant des températures hivernales similaires (telles que l’Angleterre). Dans cette analyse, nous avons combiné des microdonnées sur la mortalité néonatale avec les températures quotidiennes relevées dans un contexte régional spécifique au cours de la période 1816–1868, caractérisée par une mortalité néonatale très élevée. Il apparaît que le risque de décès a été particulièrement élevé pendant la première semaine de vie et fortement corrélé avec la température extérieure minimale. A partir d'une comparaison de ces résultats avec d'autres retrouvés dans la littérature, nous émettons l'hypothèse que l'augmentation de la mortalité néonatale en hiver à Veneto était principalement causée par une dégradation de la condition physique des mères, diminuant la "qualité" des enfants et les rendant par conséquent plus sensibles aux basses températures.
Thesaurusschlagwörter child; mortality; baby; Italy; nineteenth century
Klassifikation Bevölkerung; Sozialgeschichte, historische Sozialforschung
Methode empirisch; historisch
Freie Schlagwörter Infant mortality; Event-history analysis; Italy; Mortalité infantile; Analyse des biographies; Italie
Sprache Dokument Englisch
Publikationsjahr 2010
Seitenangabe S. 33-55
Zeitschriftentitel European Journal of Population / Revue européenne de Démographie, 27 (2010) 1
DOI http://dx.doi.org/10.1007/s10680-010-9219-5
Status Postprint; begutachtet (peer reviewed)
Lizenz PEER Licence Agreement (applicable only to documents from PEER project)
top